La Société géographique royale du Canada
  
Mieux faire connaître
le Canada aux Canadiens
et au monde entier.







Éditeurs de Canadian Geographic et géographica


50 promenade Sussex

Fermeture des expositions au 50 Sussex pour la saison

Nous attendons de vous accueillir avec impatience au printemps 2018 lorsque nos nouveaux bureaux ouvriront les portes au public canadien, qui pourra admirer de nouvelles expositions. Nous vous invitons à consulter cette page pour connaitre les dernières nouvelles concernant les dates d’ouverture ou les événements à venir. 


Autres liens sur le 50 promenade Sussex :

Une nouvelle résidence pour la SGRC : le 50 promenade Sussex
La Société géographique royale du Canada annonce l’ouverture de son nouveau centre de la Géographie et de l’Exploration du Canada.

Cinq faits sur 50 promenade Sussex
Apprenez davantage sur la nouvelle résidence de la Société géographique royale du Canada.

Les édifices historiques historiques d’Ottawa sur la promenade Sussex sont maintenant accessibles grâce au Grand Sentier
22 000 kilomètres du sentier sont réalisés, le reste s’effectuera d’ici la fin de l’année 2017.

La SGRC, en partenariat avec les organismes des premières nations, des Inuits et des Métis, prévoit créer l’Atlas des peuples autochtones du Canada
Ce projet multiplateforme et ambitieux, lancé par les peuples autochtones, sera un outil d’éducation et de réconciliation.

L'histoire de Thirteen Moons (Treize lunes), une nouvelle œuvre d'Alex Janvier
La nouvelle œuvre du célèbre artiste autochtone Alex Janvier est une peinture murale circulaire inspirée par le calendrier lunaire traditionnel. En voici l’histoire.

Des liens solides : Une relation bilatérale entre le Canada et la Norvège célébrée au 50 promenade Sussex
L’ambassade de la Norvège offre au Canada le livre « Amundsen’s Northwest Passage diaries » de Roald Amundsen traduit en français pour la première fois, réaffirmant ainsi un passé et un avenir commun du Pôle Nord.


« Dans mon enfance, j’entendais souvent parler de l’aciérie de Sydney, des mares de goudron et de la controverse entourant leur décontamination. Plus je lisais et j’apprenais de choses, plus ma curiosité grandissait. Cela me semblait un sujet d’étude tout indiqué. »

— Hannah MacDonald,
Université Mount Allison
© 2018 La Société géographique royale du Canada CARTE DU SITE  |   RÉTROACTION  |   PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS  |   MODALITÉS D'UTILISATION  |   ENGLISH