La Société géographique royale du Canada
  
Mieux faire connaître
le Canada aux Canadiens
et au monde entier.







Éditeurs de Canadian Geographic et géographica


 

Prix d’excellence en géographie

Lauréat 2013 - Anne Smith Mansfield



Photo : Bonnie Findley

La passion d’Anne Smith Mansfield pour la géographie est née au Pérou. Une silhouette du pays découpée dans du carton lui a valu le prestigieux prix de sciences sociales en 5e année, et la géographie la passionne depuis ce temps.

Aujourd’hui, Anne Smith Mansfield forme les futurs enseignants de géographie à la faculté d’éducation de l’Université Queen’s à Kingston, en Ontario. Première personne au Canada à avoir utilisé les cartes-tapis géantes comme aide à l’enseignement (les cartes-tapis de onze mètres sur huit de Can Geo Éducation sont maintenant utilisées par les écoles partout au pays), elle explique qu’elle veut simplement montrer aux futurs enseignants ce qu’est la géographie. « Je veux aussi qu’ils soient inspirés à l’idée de l’enseigner », ajoute-t-elle.

Défenderesse acharnée du maintien de la géographie parmi les matières de base dans le programme scolaire, elle croit aussi à l’importance du soutien professionnel continu pour ceux et celles qui l’enseignent. « Si nous voulons que le système compte de bons enseignants, ces derniers doivent d’abord maîtriser la matière, et nous devons les appuyer pour qu’ils en apprennent davantage », dit-elle.
Pour Anne Smith Mansfield, la passion est la marque d’un bon enseignant, et l’humour est l’une de ses meilleures armes : elle se présente souvent en classe vêtue d’un blouson représentant une carte géographique, de chaussures imprimées d’un globe terrestre et de boucles d’oreilles à l’avenant.

« Je souhaite que les élèves, en voyant que je semble tellement aimer la géographie, se disent qu’il y a peut-être là quelque chose d’intéressant. »

« Lauréat 2012 Lauréat 2015 »

« Dans mon enfance, j’entendais souvent parler de l’aciérie de Sydney, des mares de goudron et de la controverse entourant leur décontamination. Plus je lisais et j’apprenais de choses, plus ma curiosité grandissait. Cela me semblait un sujet d’étude tout indiqué. »

— Hannah MacDonald,
Université Mount Allison
© 2017 La Société géographique royale du Canada CARTE DU SITE  |   RÉTROACTION  |   PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS  |   MODALITÉS D'UTILISATION  |   ENGLISH