La Société géographique royale du Canada
  
Mieux faire connaître
le Canada aux Canadiens
et au monde entier.







Éditeurs de Canadian Geographic et géographica


 

La médaille Martin Bergmann pour l’excellence en leadership et sciences dans l’Arctique

Lauréat 2012 - Martin “Marty” Bergmann



« L’Arctique canadien est au centre de l’action » Marty Bergmann, 2011 (Cliquez sur l’image pour élargir) (Photo : Danielle Labonté)

Eddy Carmack, Ph. D., océanographe et chef du projet « Les trois océans du Canada », Steve MacLean, Ph. D., ancien astronaute et président de l’Agence spatiale canadienne, et Martin Bergmann, directeur du Programme du plateau continental polaire, à bord du NGCC Louis S. St-Laurent, dans le passage du Nord-Ouest, en 2010.
(Cliquez sur l’image pour élargir)
À propos de Martin « Marty » Bergmann

Marty Bergmann était un grand « réseauteur » et le réseau qu’il a créé, en raison de sa passion pour l’Arctique, représente sa plus grande réalisation professionnelle. Le « réseau de Marty » est composé de scientifiques, d’ingénieurs, d’étudiants, d’explorateurs, d’entreprises, de dirigeants de l’administration et des Premières Nations, de journalistes, de capitaines de navires, d’astronautes et d’autres personnes avec lesquelles il pouvait partager sa passion pour l’Arctique canadien. En mettant en relation des centaines de personnes avec des ressources et les unes avec les autres, il est devenu l’un des principaux artisans de la réalisation des objectifs canadiens dans le Nord pendant deux décennies.

En tant que directeur du Programme du plateau continental polaire (PPCP) de Ressources naturelles Canada, Marty Bergmann se consacrait à aider l’Arctique canadien à réaliser son potentiel et, à cette fin, a facilité la visite de centaines de scientifiques et de géologues dans le Nord. Avant de travailler au PPCP, Marty était au service de Pêches et Océans Canada, en tant que directeur du Centre national d’excellence pour la recherche aquatique dans l’Arctique (CNERAA), où il gérait la logistique des activités scientifiques dans l’Arctique à bord de la flotte de la Garde côtière canadienne, notamment le navire amiral brise-glace du Canada, le NGCC Louis S. St-Laurent. Cependant, la contribution de Marty aux sciences dans l’Arctique est inestimable; elle surpasse largement tous les rôles qu’il a joués en tant que fonctionnaire fédéral.

À Pêches et Océans Canada, Marty est aussi célèbre pour avoir convaincu Peter Mansbridge, présentateur de l’émission The National de la Canadian Broadcasting Corporation (CBC), à se joindre à l’équipage du NGCC Louis S. St-Laurent pour traverser le passage du Nord-Ouest. Au cours de la série d’une durée d’une semaine, The National a fait connaître aux Canadiens les défis scientifiques auxquels se heurte l’Arctique canadien en plus de jeter les bases des efforts scientifiques du programme canadien de l’Année polaire internationale. Grâce à cette initiative, Marty a mis en vedette l’Arctique et a permis à une génération de Canadiens de le découvrir. Dans le cadre de son travail à Ressources naturelles Canada, Marty a accueilli des milliers de scientifiques, d’étudiants et de journalistes dans l’Arctique canadien au cours de la quatrième Année polaire internationale.

Marty a quitté la famille, le travail et le pays qu’il aimait de façon prématurée et tragique, à l’âge de 55 ans, quand l’avion qui le menait à Resolute Bay (Nunavut) s’est écrasé le 20 août 2011. Il devait accompagner le premier ministre Stephen Harper dans la visite des installations du PPCP et était enthousiaste à l’idée de partager sa passion pour l’Arctique avec ce dernier.
Peu importe le ministère fédéral pour lequel Marty travaillait officiellement, il était sans contredit un fonctionnaire sans frontières. Il a toujours contribué au programme général du gouvernement, et ce, tant au Canada qu’à l’étranger. Comme l’a dit Steve MacLean, président de l’Agence spatiale canadienne, au cours de la présentation inaugurale de la médaille : « Marty était membre de la fonction publique, mais il était aussi un innovateur et un pionnier, et non « seulement un bureaucrate ». “


Voici quelques-unes de ses réalisations :

  • La création du premier laboratoire scientifique entièrement équipé et opérationnel dans l’Arctique canadien.
  • L’établissement de 1 635 caches à carburant aviation dans l’Arctique canadien pour assurer la sécurité des aviateurs, des scientifiques invités, des équipes chargées d’études géologiques et du personnel du ministère de la Défense nationale ainsi qu’appuyer la souveraineté du Canada sur l’ensemble du territoire de l’Arctique canadien.
  • Le doublement de la taille des installations du Programme du plateau continental polaire à Resolute Bay (Nunavut) pour qu’elles puissent accueillir jusqu’à 75 scientifiques.
  • La conclusion d’un protocole d’entente avec la British Antarctic Survey afin que le PPCP puisse utiliser sa flotte d’aéronefs au cours de la saison estivale en Arctique (saison hivernale en Antarctique). La flotte est composée de quatre aéronefs Twin Otters et d’un aéronef Dash-7de la sociéte De Havilland Canada.
  • La visite de membres de Young Presidents of Canada aux installations du PPCP à Resolute Bay. Marty a mobilisé certains des présidents-directeurs généraux les plus dynamiques dans le domaine de la haute technologie pour qu’ils contribuent à relever les défis auxquels se heurte l’Arctique. Ces efforts ont donné lieu à l’Arctic Research Foundation et à son navire de recherche dans l’Arctique.
  • Il était un militant éminent et acharné dans les milieux scientifiques nationaux et internationaux voué à l’établissement de la station de recherche du Canada dans l’Extrême-Arctique, une plate-forme de classe mondiale.
  • La vidéo Porte d’entrée du Canada sur l’Arctique, à laquelle a pris part Marty Bergmann, fournit de plus amples renseignements sur le Programme du plateau continental polaire et ses objectifs.
Lauréat 2013 »

« Les élèves adorent participer au Grand défi en géographie, et chaque année ils apprennent de nouvelles choses. Merci d’avoir créé cet excellent outil de motivation pour la géographie. »

— W.R. Best Memorial Public School, Shanty Bay (Ont.)
© 2017 La Société géographique royale du Canada CARTE DU SITE  |   RÉTROACTION  |   PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS  |   MODALITÉS D'UTILISATION  |   ENGLISH