La Société géographique royale du Canada
  
Mieux faire connaître
le Canada aux Canadiens
et au monde entier.







Éditeurs de Canadian Geographic et géographica


 

Médaille Massey

Lauréat 2015 - Brian Osborne

Brian Osborne accompagné de l'ancienne présidente de la SGRC, Gisèle Jacob, en 2007. (Photo : David Barbour / Canadian Geographic)

Brian Osborne, professeur émérite à l’Université Queen’s et spécialiste de la géographie historique et culturelle a reçu la médaille Massey 2015 — le prix annuel de la Société géographique royale du Canada qui vient souligner des réalisations de carrière exceptionnelles dans les domaines de l’exploration, du développement ou de la description de la géographie du Canada.
Osborne, 76 ans, a porté de nombreux chapeaux au fil des ans : vice-président de la SGRC, président de la Société historique de l’Ontario et président de la Société historique de Kingston. En 2007, on lui a décerné la médaille Camsell en reconnaissance de son bénévolat avec le SGRC (ci-dessus) et il se dit très fier de ce nouvel hommage que lui rend la Société. « Ce prix reflète mes intérêts professionnels à titre de géographe et constitue un hommage de la part de la SGRC, une organisation que j’estime beaucoup », dit-il. « J’ai droit à la reconnaissance des collègues dans ma profession. »

Professeur à l’Université Queen’s depuis 1967, il inspire les étudiants par son enthousiasme contagieux pour la géographie. Il a publié de nouveaux articles sur l’histoire de Kingston et a fait des recherches sur l’établissement au pays de Galles, au Colorado, dans l’Ouest du Canada et en Ontario. Il aime étudier l’endroit où il vit — « En quelque sorte, je suis un chercheur local, un chercheur public », dit-il. En outre, il a été conseiller pour la Commission de la capitale nationale, Patrimoine Canada, Parcs Canada, Postes Canada et l’Office national du film.

La présidente du comité des prix de la SGRC, Helen Kerfoot, a souligné les activités savantes d’Osborne dans plusieurs domaines, notamment : histoire autochtone, histoire des établissements, paysages culturels et développement d’un sentiment d’appartenance au Canada. Elle dit qu’il a joué un rôle clé dans l’inclusion de Fort Henry et des fortifications de la tour Martello, à Kingston, à la désignation du canal Rideau comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2007. « Brian », dit-elle, « a démontré qu’il pouvait tirer profit de son expertise pour devenir un ambassadeur du domaine et susciter l’intérêt d’un vaste éventail de personnes pour la géographie du Canada. »

— Carys Mills

« Lauréat 2014 Lauréat 2016 »

Les sommets du Canada – une expédition visant à gravir les plus hauts sommets de chaque province et territoire. « Bienvenue à une expédition historique, qui a pour but de faire connaître le Canada aux Canadiens et au reste du monde. L’héritage de cette quête réside non pas dans les empreintes que nous laisserons sur les montagnes, mais dans l’impact qu’elle aura sur la vie des gens. Ensemble, nous pouvons changer les choses, un pas à la fois. »

— James Coleridge, chef d’expédition,
Sommets du Canada
© 2018 La Société géographique royale du Canada CARTE DU SITE  |   RÉTROACTION  |   PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS  |   MODALITÉS D'UTILISATION  |   ENGLISH