La Société géographique royale du Canada
  
Mieux faire connaître
le Canada aux Canadiens
et au monde entier.







Éditeurs de Canadian Geographic et géographica


 

printemps 2012

La nouvelle théorie inédite de Philip Currie, Ph. D.
Bande de dinos : groupe de tyrannosaures plus rusés et terrifiants que vous ne l’avez jamais imaginé! (en anglais seulement)


Photo : Alberta Order of Excellence


Dr. Philip Currie's ground-breaking new theory

Peu de gens ont vu un squelette de dinosaure ailleurs qu'au musée. Encore bien moins de gens peuvent se vanter d'avoir été les premiers en quelque 100 millions d'années à voir des os de dinosaure dans le sol. « Quand on trouve un fossile et qu'on le reconnaît, c'est très excitant, précise le paléontologue canadien de renommée mondiale Philip Currie (ci‑dessus). On redevient un enfant. C'est le summum de l'émerveillement. »

Pour M. Currie, un de ceux qui ont inspiré le créateur du personnage d'Alan Grant dans le film Le Parc jurassique, ce sont les sensations que procure la découverte d'un nouveau squelette de dinosaure qui l'encouragent à parcourir les sites potentiels depuis plus de trente ans. En mai 2012, ce scientifique parlera de ses expériences paléontologiques dans le cadre du Programme de conférences de la Société géographique royale du Canada (SGRC).

M. Currie est à l'avant‑scène de la chasse aux dinosaures. Il a nommé 25 nouvelles espèces et leurs ancêtres reptiliens depuis l'obtention de sa maîtrise en sciences de l'Université McGill en 1975. Peu de temps après, il décroche le poste de curateur du département de paléontologie au Musée provincial de l'Alberta (l'actuel Musée royal de l'Alberta), ce qui révèle tout le potentiel de ce jeune homme encore sans doctorat. Cela lance sa carrière, dans le Parc provincial Dinosaur de l'Alberta, un des plus riches bassins de fossiles dinosauriens du monde et un « magnifique terrain de jeux pour les paléontologues ».

Dans les années 1980, le musée regorge de fossiles, ceux que rapportent M. Currie et son équipe. À tel point qu'on ouvre le Royal Tyrrell Museum of Palaeontology, juste à l'extérieur de Drumheller, en Alberta, où il devient responsable de la recherche sur les dinosaures. Les travaux de M. Currie ont débouché sur la théorie inédite selon laquelle de gros dinosaures carnivores, tels les redoutables albertosaures et gorgosaures, ancêtres de Tyrannosaurus rex, sont assez astucieux pour chasser en meutes. Cette hypothèse a été exposée dans de nombreux livres et documentaires, dont « Dino Gangs », diffusé par le Discovery Channel.

M. Currie, maintenant professeur à l'Université de l'Alberta, dirige la Chaire de recherche du Canada en paléobiologie des dinosaures. Ses travaux lui ont mérité la reconnaissance de ses pairs et l'ont mené sur presque tous les continents. Sous le climat exotique et varié de la Mongolie, qu'il visite chaque année depuis 1999, M. Currie a découvert des squelettes de petits dinosaures, plus complets que ceux qu'on a mis au jour en Alberta.

Une des expéditions favorites de M. Currie a été celle de l'Antarctique. Plus de vingt ans passés à fouiller le pergélisol et la roche ont permis de découvrir le squelette d'un animal qui portait une crête ayant l'aspect d'une pelle à neige. Ce spécimen de dinosaure, qu'on appelle cryolophosaure, est le seul connu. M. Currie, fellow de la SGRC depuis 2009, fera la lumière sur le comportement des dinosaures dans la conférence qu'il présentera le 2 mai 2012 au théâtre du Musée canadien des civilisations, à Gatineau (Québec).

— Michela Rosano

Pour en savoir davantage »






«  Nanuk (mot inuit qui signifie ours blanc) symbolise l’Arctique plus que tout autre animal. Comme le paysage environnant, l’ours blanc impressionne tant par sa taille que par sa beauté brute »

— Ian Stirling, chercheur scientifique émérite, Environnement Canada
© 2017 La Société géographique royale du Canada CARTE DU SITE  |   RÉTROACTION  |   PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS  |   MODALITÉS D'UTILISATION  |   ENGLISH