La Société géographique royale du Canada
  
Mieux faire connaître
le Canada aux Canadiens
et au monde entier.







Éditeurs de Canadian Geographic et géographica


 

Le paléontologue Philip Currie fascine son auditoire avec sa théorie révolutionnaire et ses récits de chasse aux fossiles à la conférence de la Société à Gatineau, le 2 mai 2012. (Photo : Stéphane Lauzon)


Dino-discours

Tyrannosaure contre spinosaure : qui va gagner?

Cette question cruciale, posée par un jeune amateur de dinosaures, est un exemple de celles auxquelles Philip Currie (ci-haut), paléontologue de renommée mondiale, a répondu à la conférence spéciale de la Société géographique royale du Canada.

Cette conférence, intitulée Dino Gangs, a fasciné l’auditoire réuni le 2 mai dernier au Musée canadien des civilisations à Gatineau (Québec). M. Currie a raconté des chasses aux fossiles au Canada et présenté les indices qui l’ont mené à sa théorie remarquable : les dinosaures carnivores, comme le tyrannosaure, chassaient en meutes, et étaient beaucoup plus intelligents qu’on le croyait.

Après la conférence et une séance de questions (oui, le tyrannosaure bat le spinosaure haut la main!) M. Currie a signé des copies de Dino Gangs, livre coécrit avec Josh Young qui expose sa théorie.

« La paléontologie fascine les publics de tous âges, dit André Préfontaine, directeur exécutif de la SGRC. Voilà pourquoi nous sommes ravis que M. Currie, un fellow de la Société, ait accepté de nous faire connaître ses recherches passionnantes. Sa présentation captivante – parfois terrifiante – a enflammé l’imagination de toutes les personnes présentes ».

M. Currie reviendra sur la même tribune le 7 novembre pour le Dîner annuel du Collège des fellows de la Société, où les acteurs Dan Aykroyd et Donna Dixon Aykroyd lui présenteront la Médaille d’Or de la SGRC.

— Michela Rosano




«  Nanuk (mot inuit qui signifie ours blanc) symbolise l’Arctique plus que tout autre animal. Comme le paysage environnant, l’ours blanc impressionne tant par sa taille que par sa beauté brute »

— Ian Stirling, chercheur scientifique émérite, Environnement Canada
© 2017 La Société géographique royale du Canada CARTE DU SITE  |   RÉTROACTION  |   PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS  |   MODALITÉS D'UTILISATION  |   ENGLISH