La Société géographique royale du Canada
  
Mieux faire connaître
le Canada aux Canadiens
et au monde entier.







Éditeurs de Canadian Geographic et géographica


 

Programme d’expéditions

Des Australiens intrépides



Photo : www.1000hourday.com

Après 70 journées harassantes, deux jeunes aventuriers australiens, Chris Bray (24 ans) et Clark Carter (23 ans), ont terminé en août 2008 la première traversée sans aide de l’île Victoria. L’île Victoria, à cheval entre le Nunavut et les Territoires du Nord-Ouest, demeure en bonne partie inexplorée.

À l’aide d’un minuscule ordinateur portable et d’un téléphone satellitaire, Bray a relaté toutes les étapes de son périple sur son site Web. Le message qu’il expédiait le troisième jour décrivait la rencontre des deux hommes avec le « terrain de la mort », le charmant surnom qu’ils ont donné aux champs de rochers déchiquetés et éclatés par les glaces (voir ci-dessus) qui avaient constitué un de leurs principaux défis, lors de leur tentative initiale il y a trois ans, qu’ils avaient dû abandonner après 58 jours en raison du froid extrême, des vents violents et d’autres problèmes. Cette année, armés de leur expérience, les deux intrépides aventuriers sont retournés à l’île Victoria, ont déterré le drapeau australien qu’ils avaient enfoui pour marquer leur point d’arrêt, et ont entrepris de terminer leur voyage.

Au lieu de tirer des kayaks à roues qu’ils mettaient à l’eau pour traverser les plans d’eau, ainsi qu’ils avaient fait lors de leur périple précédent, ils se sont attelés à deux chariots amphibies tout-terrain de leur conception, en les équipant de roues de 1,5 m de diamètre faites de chambres à air de tracteur recouvertes d’un tissu pare-balles. Les chariots à deux roues étaient conçus de façon à rouler par-dessus les gros obstacles, à s’unir pour flotter comme un radeau et à servir de campement portable.

En partie grâce à une subvention de la SGRC , l’expédition de cette année a continué de jeter sur cette région éloignée un extraordinaire éclairage, dont on avait eu un aperçu en 2005 quand Bray et Carter avaient découvert d’anciens artefacts, notamment des outils en os et des cercles de tente en pierres. Tout en respectant leurs strictes directives de ne pas perturber les sites, ils en ont noté la localisation exacte à l’aide d’un GPS, ont pris des photographies et communiqué l’information à la Kitikmeot Heritage Society, de Cambridge Bay au Nunavut. « Ils étaient enchantés, puisqu’ils n’ont aucune donnée sur certains de ces secteurs », a écrit Bray dans un courriel expédié depuis l’île Victoria.

Un des aspects les plus satisfaisants de cette expédition, selon Bray, était de demeurer en communication avec des gens partout dans le monde, y compris des étudiants australiens qui ont suivi le trajet des aventuriers dans le cadre de leur programme d’études. Il admet avoir été principalement aiguillonné par son esprit d’aventure personnel, tout en espérant que le partage de son expérience incitera d’autres personnes à l’imiter. « Nous pourrons peut-être contribuer à attirer l’attention des gens sur ce type d’endroits extraordinaires et inexplorés dont vous, les Canadiens, avez encore des exemples dans votre propre cour arrière », signale Bray. « En révélant à quel point ces lieux spéciaux ne sont pas perturbés et spéciaux, nous espérons encourager un peu plus les gens à se préoccuper davantage de leur environnement qui mérite d’être protégé. »

— Shawna Wagman

Visitez www.1000hourday.com.

haut de la page


Les sommets du Canada – une expédition visant à gravir les plus hauts sommets de chaque province et territoire. « Bienvenue à une expédition historique, qui a pour but de faire connaître le Canada aux Canadiens et au reste du monde. L’héritage de cette quête réside non pas dans les empreintes que nous laisserons sur les montagnes, mais dans l’impact qu’elle aura sur la vie des gens. Ensemble, nous pouvons changer les choses, un pas à la fois. »

— James Coleridge, chef d’expédition,
Sommets du Canada
© 2017 La Société géographique royale du Canada CARTE DU SITE  |   RÉTROACTION  |   PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS  |   MODALITÉS D'UTILISATION  |   ENGLISH