La Société géographique royale du Canada
  
Mieux faire connaître
le Canada aux Canadiens
et au monde entier.







Éditeurs de Canadian Geographic et géographica


 

Programme d’expéditions

À la conquête du mont Logan



Photo : James Coleridge

James Coleridge déploie le drapeau de la Société géographique royale du Canada au sommet du mont Logan au Yukon, la plus haute montagne du Canada, après un périlleux périple ce printemps. Coleridge, de White Rock (C.-B.), et son partenaire d’escalade Len Vanderstar ont survécu à des vents de force ouragan et à des températures glaciales qui ont plongé jusqu’à ‑92 °C, avec le facteur éolien, lors de l’ascension du mont Logan. « Il fallait avancer ou mourir », se rappelle Coleridge. Après avoir atteint le camp d’altitude, les alpinistes ont creusé dans le glacier une caverne de glace, où ils sont demeurés quatre jours et demi pour ne pas geler.

« Nous avons frôlé le désastre », se rappelle Coleridge. Le 3 juin, le vent est tombé et ils ont pu terminer leur ascension.

Pour Coleridge, il s’agissait de sa quatrième ascension réussie du plus haut sommet du territoire canadien. Son expédition Summits of Canada est en partie financée par la SGRC. Le printemps prochain, il entend gravir le mont Barbeau, pour célébrer le dixième anniversaire du Nunavut.

— Shawna Wagman

haut de la page


Les sommets du Canada – une expédition visant à gravir les plus hauts sommets de chaque province et territoire. « Bienvenue à une expédition historique, qui a pour but de faire connaître le Canada aux Canadiens et au reste du monde. L’héritage de cette quête réside non pas dans les empreintes que nous laisserons sur les montagnes, mais dans l’impact qu’elle aura sur la vie des gens. Ensemble, nous pouvons changer les choses, un pas à la fois. »

— James Coleridge, chef d’expédition,
Sommets du Canada
© 2017 La Société géographique royale du Canada CARTE DU SITE  |   RÉTROACTION  |   PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS  |   MODALITÉS D'UTILISATION  |   ENGLISH