La Société géographique royale du Canada
  
Mieux faire connaître
le Canada aux Canadiens
et au monde entier.







Éditeurs de Canadian Geographic et géographica


 

Au sujet de la Société géographique royale du Canada

La Société géographique royale du Canada se consacre à mieux faire connaître et à apprécier le Canada — sa population et sa géographie, son patrimoine naturel et culturel, et les défis environnementaux, sociaux et économiques qu’il doit relever.

La Société est un des plus grands organismes canadiens à but non lucratif, financé principalement par les dons généreux. Son Conseil des gouverneurs et ses comités de programmes sont entièrement composés de bénévoles.

À notre sujet


La Société géographique royale du Canada (SGRC), fondée en 1929, a pour mandat de « mieux faire connaître le Canada aux Canadiens et au monde entier  ».  Elle s’acquitte principalement de son mandat en publiant les magazines Canadian Geographic en anglais et géographica en français, en plus d’offrir des programmes éducatifs, un programme de conférences, des subventions à la recherche et de financer des expéditions.


Le centre de la géographie et de l'exploration au Canada

Téléchargez (format pdf)


Nos programmes



Le Conseil canadien de l’enseignement de la géographie, qui est le volet éducatif de la Société, a pour but d’élargir la place consacrée à la géographie dans les écoles du pays et de sensibiliser davantage le grand public à l'importance du savoir géographique.

La Société parraine des expéditions qui permettent de mieux faire apprécier, comprendre et connaître la géographie du Canada.

Le programme de conférences met en vedette des explorateurs, des scientifiques et des photographes reconnus du Canada tout entier, qui prononcent des exposés fascinants.

Des subventions à la recherche permettent à des étudiants universitaires et à des scientifiques de poursuivre leurs travaux et de mener des recherches sur la géographie du Canada.

Historique de la SGRC


Articles parus dans le magazine Canadian Geographic à l’occasion de l’anniversaire de la Société :

« Dans mon enfance, j’entendais souvent parler de l’aciérie de Sydney, des mares de goudron et de la controverse entourant leur décontamination. Plus je lisais et j’apprenais de choses, plus ma curiosité grandissait. Cela me semblait un sujet d’étude tout indiqué. »

— Hannah MacDonald,
Université Mount Allison
© 2017 La Société géographique royale du Canada CARTE DU SITE  |   RÉTROACTION  |   PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS  |   MODALITÉS D'UTILISATION  |   ENGLISH