La Société géographique royale du Canada
  
Mieux faire connaître
le Canada aux Canadiens
et au monde entier.







Éditeurs de Canadian Geographic et géographica


 

Au sujet de la Société géographique royale du Canada

Dîner annuel du Collège des fellows 2008

Membres fraîchement élus (de gauche à droite) : Paul Taillon, Maurice Richard, André Préfontaine, Bruce Mitchell, Helaine Oleski, Anne Smith- Mansfield, Daniel MacKay, Carman Joynt, Dale Gregory, Al Friesen, Michèle Fréchet, Brad Faught, Paul Cosulich et Wayne Andrew. (Photo : David Barbour)

Météomanie
Près de 80 ans après avoir tenu sa première réunion générale annuelle au Château Laurier, à Ottawa, la Société géographique royale du Canada est retournée à cet hôtel historique pour son dîner du Collège des fellows, en novembre. David Phillips, climatologue principal d’Environnement Canada, a régalé plus de 200 invités avec des histoires sur notre obsession nationale, la météo, en concluant mi-sérieux mi-blagueur que « les Britanniques ont la famille royale, les Américains ont Hollywood, et nous, nous avons la météo ».

Au cours du dîner, on a rendu hommage aux lauréats des médailles Massey et Camsell .

Krista Nicholds, directrice et copropriétaire de Dollco Printing (à droite), présente à Gisèle Jacob, présidente de la SGRC, un chèque de 30 000 $ recueillis au dîner des fellows et des commanditaires. (Photo : David Barbour)
Bruce Mitchell, professeur à l’Université de Waterloo, tient sa Médaille Massey avec des mains gantées pour ne pas laisser de marques à la surface de l’or. Ce prix récompense sa contribution dans le domaine de la gestion de l’eau.
(Photo : David Barbour)

David Phillips, conférencier invité.
(Photo : David Barbour)
Alana Ramsay, détentrice d’une subvention de la SGRC, a parlé de ses recherches à la réunion générale annuelle.
(Photo : David Barbour)


Wayne Andrew et David Clow font une offre à la table aux enchères. (Photo : David Barbour)

Les sommets du Canada – une expédition visant à gravir les plus hauts sommets de chaque province et territoire. « Bienvenue à une expédition historique, qui a pour but de faire connaître le Canada aux Canadiens et au reste du monde. L’héritage de cette quête réside non pas dans les empreintes que nous laisserons sur les montagnes, mais dans l’impact qu’elle aura sur la vie des gens. Ensemble, nous pouvons changer les choses, un pas à la fois. »

— James Coleridge, chef d’expédition,
Sommets du Canada
© 2019 La Société géographique royale du Canada CARTE DU SITE  |   RÉTROACTION  |   PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS  |   MODALITÉS D'UTILISATION  |   ENGLISH