La Société géographique royale du Canada
  
Mieux faire connaître
le Canada aux Canadiens
et au monde entier.







Éditeurs de Canadian Geographic et géographica


 

Au sujet de la Société géographique royale du Canada


Un nouveau directeur pour la Société

André Préfontaine, nouveau directeur exécutif (Photo : Amanda McNaughton)
La SGRC entame la nouvelle année avec un nouveau directeur exécutif, qui n’en est pas moins une figure familière. André Préfontaine (à droite), président des Canadian Geographic Enterprises (CGE) et éditeur du Canadian Geographic depuis 2006, succède à Louise Maffett, qui a pris sa retraite à la fin de décembre après 15 ans de service.

M. Préfontaine estime que son rôle élargi consiste à appuyer le président récemment élu, John Geiger, et le Conseil des gouverneurs dans l’établissement des nouveaux objectifs de la Société.

« La consolidation et l’expansion des programmes éducatifs de la Société font partie des grandes priorités », déclare le nouveau directeur exécutif. L’amélioration de son image publique en constitue une autre. « Beaucoup de Canadiens ignorent l’importance de notre contribution à la culture géographique », ajoute-t-il.

Selon lui, le jumelage des postes de directeur exécutif et d’éditeur reflète l’intégration croissante des missions de la Société et des CGE.


Les sommets du Canada – une expédition visant à gravir les plus hauts sommets de chaque province et territoire. « Bienvenue à une expédition historique, qui a pour but de faire connaître le Canada aux Canadiens et au reste du monde. L’héritage de cette quête réside non pas dans les empreintes que nous laisserons sur les montagnes, mais dans l’impact qu’elle aura sur la vie des gens. Ensemble, nous pouvons changer les choses, un pas à la fois. »

— James Coleridge, chef d’expédition,
Sommets du Canada
© 2017 La Société géographique royale du Canada CARTE DU SITE  |   RÉTROACTION  |   PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS  |   MODALITÉS D'UTILISATION  |   ENGLISH